Escalade

31
aoû

Un été avec le CAF Touraine

Très bel été pour le CAF Touraine avec de l'alpinisme en Suisse (Zinal et Saas Fee) , de la via ferrata, du VTT, et de la randonnée, de l'alpi et de l'escalade en Espagne lors du rassemblement à Benasque dans les Pyrénées espagnoles...

12
juin

Sortie jeunes et adultes à Fontainebleau

Superbe sortie à Fontainebleau pour 12 jeunes de l'école d'escalade, les 2 BE Sylvain et Joffrey, les parents et 5 adultes du club...

Secteur Rocher Cailleau, par une journée caniculaire, néanmoins grande satisfaction et plaisir de tous...

 

1
juin

Sortie à Fontainebleau

Une belle (et chaude) sortie d'escalade et randonnée à Fontainebleau pour le WE de l'Ascension.

26
avr

Escalade dans les Calanques

Encore une semaine d'escalade de rêve dans les Calanques en avril pour une quinzaine de Cafistes qui auront sillonné les sites de Sormiou, Port-Miou, Morgiou, En-Vau, Sugiton, Castelvieil avec une météo exceptionnelle...

+ de photos !
28
mar

Un challenge d'escalade dimanche après-midi

Une occasion de découvrir le nouveau pan d'escalade.

La Cordée jocondienne, section du Club alpin français Touraine, organise, dimanche 26 mars, de 12h à 18h, le troisième challenge départemental d'escalade au gymnase de la Rabière.

Ce challenge réunira une cinquantaine d'enfants de 8 à 15 ans, issus des clubs de la région Centre-Val de Loire et du Mans. Les participants seront répartis en trois groupes (petits, moyens et grands) pour différentes épreuves à la fois techniques et ludiques, tels que escalade-désescalade, épreuve de vitesse, grimpe à l'aveugle, pieuvre, remontée sur corde fixe, slackline, quiz connaissances.
Début du challenge à 13h, remise des récompenses vers 17h30.

Source : Nouvelle République du 24/03/2017

9
mar

Rabière : un nouveau pan d'escalade

Comme les grandes salles possédant un mur d'escalade, le gymnase de la Rabière vient de se voir doté d'un bloc complémentaire : « Un pan d'escalade qui permet de travailler seul, non encordé, afin d'améliorer la technique », explique Pascal Marchand, président de la Cordée jocondienne, section du Club alpin français Touraine, lors de l'inauguration qui avait lieu mercredi.

Le projet avait vu le jour pratiquement il y a un an. Le coût de sa réalisation s'élève à 11.000 € : « Dont 70 % à la charge de la ville », rappelle Bernard Humblot, adjoint délégué aux sports et à la vie associative. « Et cette extension permettra aussi de s'échauffer pendant les attentes pour accéder au mur d'escalade », ajoute François Plateau, ancien président à l'origine du projet. Une satisfaction aussi du côté des professeurs d'EPS du lycée d'Arsonval et du collège Rabière, utilisateurs également de la structure.

Source : Nouvelle République du 04/03/2017

+ de photos !

16
fév

Inauguration du pan d'escalade de la Rabière

13
fév

Les " pièces jaunes ", c'est top à l'IEM !

Il fallait bien quatre supers héros pour inaugurer ce mur d'escalade du handicap.

Si « les pièces jaunes » étaient un concept un peu abstrait dans la tête des enfants de l'IEM Charlemagne, elles sont devenues, depuis jeudi 2 février, un sacré beau souvenir. C'est en effet ce jour-là que la fondation avait choisi pour venir voir les tableaux blancs numériques et le mur d'escalade dont l'IEM était maintenant doté grâce à deux subventions de 9.400 € pour l'un et de 37.000 € pour l'autre.

La fête à Charlemagne

Ce qu'il y a de magique avec les pièces jaunes, c'est que quand elles se déplacent pour voir à quoi a servi leur argent, elles emmènent avec elles tout un cortège de fête. Tout commence par l'inauguration du mur ou, du plus haut du sommet, quatre supers héros le descendent en rappel sous une pluie de confettis et les cris d'encouragement des enfants. 
Retour dans le hall, ou Willy Rovelli, l'humoriste bien connu, se met à chauffer la salle avant que Florent Mothe, en personne, ne fasse son entrée et chante des airs que les enfants reprennent à tue-tête. 
L'émotion est à son comble quand Anaïs Delva se met à chanter « La Reine des neiges » et bien d'autres classiques de Disney. La voilà au milieu des enfants, qui ont bien du mal à contenir leurs émotions. Générosité, proximité, empathie, don de soi, toutes ces notions qui ne sont parfois que des mots ou au mieux des bonnes intentions, étaient là ce jeudi à l'IEM Charlemagne. 
Il n'y avait plus de handicap, plus d'adultes, plus d'enfants, rien que des gens heureux ensemble, de faire la fête à un mur d'escalade qui n'aurait pas pu voir le jour sans la volonté d'un homme, Serge Lopez, directeur à l'époque, qui avait su convaincre Jean-Pierre Labbé, président et Patrice Soudy, directeur général, et qui trouvèrent en Pascal Marchand, le kiné, l'homme capable d'y croire lui aussi.
Bien sur, c'est Bernard Vigouroux, l'actuel président de la MFCVL, qui fit le discours. Mais ce qu'il y a de bien avec la mutualité française, c'est que les hommes passent, mais le relais aussi, pour que grâce aux pièces jaunes, le mur de l'impossible, soit maintenant solidement ancré dans les jardins de l'IEM.

Source : Nouvelle République du 08/02/2017

12
jan

Opération "Pièces Jaunes" pour l'IEM Charlemagne

13
déc

Un mur d'escalade pour franchir le handicap

Jean-Pierre Labbé, le président de la mutualité Française Centre Val-de-Loire avait tenu à être là en personne pour assister, en présence de nombreuses personnalités et sponsors, à l'inauguration du mur d'escalade de l'institut d'éducation motrice (IEM) Charlemagne.

Tyrolienne et descente en rappel

Un projet imaginé par Pascal Marchand, un des kinésithérapeutes de l'établissement. Ce mur d'escalade est tout un symbole. La preuve que des jeunes en situation de handicap sont capables de surpasser les difficultés physiques. Ce mur s'inscrit aussi dans un projet de rééducation physique pour tous, en donnant au corps la possibilité de se bouger autrement et d'appréhender d'autres façons de se situer dans l'espace. Avant de se lancer, il faut savoir réfléchir et tracer sa voix dans sa tête. Grimper, certains ne le peuvent pas, alors pour eux il y a la tyrolienne, qui les conduira du sommet jusque sur la terre ferme. Quand ils ne grimpent pas, c'est à eux d'assurer leur camarade. 
L'apprentissage de la confiance en soi et de la confiance en l'autre. Mais plus encore, ce mur sera un vecteur d'intégration car accessible aux enfants des écoles et du collège de Ballan-Miré et à d'autres personnes en situation de handicap.

Source : Nouvelle République du 07/12/2016

Pages

Souscrire à RSS - Escalade